Précisions sur la notion d’aspect dans la méthode Praxeme

Le terme “aspect” a un sens très précis dans Praxeme, un sens technique (au sens des techniques de modélisation). Ce qui permet d’établir la liste à sept aspects, pas un de plus, pas un de moins. La notion s’applique à l’entreprise, pas au logiciel (le système informatique n’étant qu’une composante du Système Entreprise). 

“Entreprise” désigne toute sorte d’organisations ou d’actions.


Certains aspects s’analysent à l’aide de catégories que l’on organise, par commodité, en “facettes”. Pour prendre deux exemples :

  • l’aspect intentionnel comprend les facettes : Valeurs, Vouloir (objectifs), Valorisation (indicateurs), Vigilance (risques) et Vocabulaire (terminologie de l’entreprise) ;
  • l’aspect logique, classiquement, comporte trois facettes : persistance, composants, échanges (on en déduit la nécessité de trois types de modèles logiques pour décrire complètement un système informatique).

La notion de facette est moins contraignante que celle d’aspect : on n’est pas obligé de la reprendre telle quelle pour structurer son référentiel de description. Ce qui est contraignant, ce sont les catégories de représentation pour chaque aspect (autrement dit : le méta-modèle).

La méthode apporte un cadre pour affronter la complexité du système étudié. Elle cherche l’ensemble minimal de catégories de représentation qui nous permette de jeter un filet sur la réalité et de l’appréhender efficacement, sans rien laisser échapper.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*